LE STRESS

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est en premier lieu physiologique. Il correspond à la réaction de notre organisme face à tout changement et permet son adaptation. C’est un mécanisme vital qui a permis depuis l’ère paléolithique la survie de l’espèce. Le stress est la réponse physiologique à une émotion fondamentale qu’est la peur. En effet, face à une situation de changement, qui génère de la peur, notre organisme va réagir. Le stress permet les réactions comportementales pour y faire face :

– affronter /fuir ou se figer.

Les aspects psychologiques correspondent à la façon dont nous allons penser la situation qui peut aussi impacter la réaction émotionnelle ainsi que la réponse comportementale.

Y’a t-il un bon et un mauvais ?

On peut dire qu’il existe un stress adapté et un stress inadapté.

Pour faire simple, une réaction de stress est adaptée implique une amélioration des performances, notre santé est alors préservée car l’intensité et la durée de la réaction correspondent à l’énergie dépensée minimale pour l’action.

Ex: examen, travail à terminer…

La réaction de stress n’est pas adaptée lorsque la réaction est trop intense et/ou trop durable, cela engendre des problèmes : Les émotions viennent à nous commander, les pensées deviennent irrationnelles (on a les pensées de nos émotions !) et le corps se met à dysfonctionner.

Quels sont les déclencheurs habituels ?

Répertoriés sous l’acronyme CINÉ :

Contrôle Faible : impression de ne pas avoir de contrôle sur la situation.
Ex: retard pour un rendez-vous important et pris dans la circulation.

Imprévisibilité : quelque chose que l’on n’a pas pu anticiper.
Ex: un bug informatique inattendu (incendie chez OVH).

Nouveauté : affronter une inconnue.
Ex: nouvel emploi – nouveau chef – séparation…

Ego menacé : égo signifie la conscience que l’on a de soi donc lorsqu’il existe une menace sur notre personnalité en quelque sorte.
Ex: des critiques sur notre travail, ou même des prises de parole en public pouvant impliquer de la critique.

Quelles sont les conséquences ?

On peut noter de l’anxiété, de la dépression, des addictions telles Alcoolisme / Toxicomanies, des problèmes familiaux et sociaux en résultent, des maladies physiques et/ou cardiovasculaires (le stress à des effets sur le rythme cardiaque et la maladie coronarienne et peut aussi engendrer un déficit immunitaire).

Article rédigé par Delphine Zech : Sophrologue à Senlis